abrutissement


abrutissement

abrutissement [ abrytismɑ̃ ] n. m.
• 1586; de abrutir
1Vx État d'une personne qui vit comme une brute, une bête.
2Mod. Action d'abrutir, de rendre stupide. « La presse est une école d'abrutissement » (Flaubert). abêtissement, crétinisation.
⊗ CONTR. Civilisation , évolution. Éducation, élévation.

abrutissement nom masculin Action d'abrutir, état de quelqu'un qui est abruti : Abrutissement causé par la chaleur.abrutissement (synonymes) nom masculin Action d' abrutir , état de quelqu'un qui est abruti
Synonymes :
- abêtissement
- hébétude
Contraires :
- éveil

abrutissement
n. m. Action d'abrutir; son résultat.

⇒ABRUTISSEMENT, subst. masc.
I.— [En parlant des facultés physiques (ex. 1), intellectuelles, spirituelles (ex. 2), ou de toutes ces facultés à la fois (ex. 3)] Action d'abrutir :
1. Feuillet dit que la discipline est la gardienne des grands instincts dans l'armée; moi, j'y vois seulement un aplatissement et un abrutissement du physique : ...
E. et J. DE GONCOURT, Journal, août 1858, p. 522.
2. Il est vrai que je connais cet ami de vingt ans; et que les sacrements lui sont, lui font une nourriture, (comme le pape vient si judicieusement de le rappeler); et non les dévotions un hébétement, un émoussement, un abrutissement de la pointe du bourgeon de la vie intérieure.
Ch. PÉGUY, Victor-Marie, Comte Hugo, t. 2, 1910, p. 753.
3. Il m'est difficile de concevoir sous la figure d'un livre ce qui fut ma vie de volonté intellectuelle, et ma résistance personnelle aux actions de dissipation, d'abrutissement, d'amollissement et d'insenséisme exercées sur le moderne par la vie qu'il lui faut mener ...
A. GIDE, P. VALÉRY, Correspondance, Lettre de P. V. à A. G., mai 1921, p. 485.
Rem. Abrutissement est associé à des mots comme aplatissement (ex. 1), amollissement, dissipation (ex. 3), émoussement (ex. 2), péj. comme lui. Comme nom d'action il peut être accompagné d'un compl. introd. par la prép. de et correspond au compl. d'obj. du verbe actif correspondant (ex. 1, 2).
II.— État de celui qui est abruti (dans ses facultés physiques, intellectuelles, spirituelles ou morales) :
4. Il nous entretint aussi des anciens propriétaires de cette contrée, de l'abrutissement, de la dégradation dans laquelle les avoit plongés l'abus des liqueurs spiritueuses, abus qui les conduisit rapidement à l'anéantissement.
SAINT JOHN DE CRÈVECŒUR, Voyage dans la Haute Pensylvanie et dans l'État de New-York, t. 3, 1801, p. 152.
5. Tel est le malheur de ces hommes qu'ils ne peuvent même plus désirer leur propre régénération, non point seulement par la raison connue qu'on ne peut désirer ce qu'on ne connoît pas, mais parce qu'ils trouvent dans leur abrutissement moral, je ne sais quel charme affreux qui est un châtiment épouvantable.
J. DE MAISTRE, Les Soirées de Saint-Pétersbourg ou Entretiens sur le gouvernement temporel de la Providence, t. 1, 1821, p. 279.
6. Elle n'était pas dévote dans le mauvais sens du mot; elle n'avait aucune de ces terreurs, de ces puérilités, de ces asservissements de l'âme, de ces abrutissements de la pensée qui composent la dévotion chez quelques femmes et qui ne sont en elles qu'une enfance prolongée toute la vie, ou une vieillesse chagrine et jalouse qui se venge par une passion sacrée des passions profanes qu'elles ne peuvent plus avoir.
A. DE LAMARTINE, Les Confidences, 1849, p. 80.
7. Gérard tomba plutôt qu'il ne s'assit sur une chaise. Il y a des moments où l'émotion est si grande, qu'on est incapable de sentir le malheur qui vous arrive, de l'analyser et même de s'en souvenir. On sait qu'un grand malheur est arrivé, et on ne se rappelle pas les impressions du moment. Gérard était dans cet état qui touche à l'abrutissement et à l'idiotisme.
CHAMPFLEURY, Les Aventures de Mademoiselle Mariette, 1853, p. 259.
8. ... dès que le soir arrive, Marianne, sous l'influence de la boisson, tombe dans un complet abrutissement... son cerveau s'engourdit, sa langue s'empâte, ses lèvres pendent et luisent comme la margelle usée d'un vieux puits ...
O. MIRBEAU, Le Journal d'une femme de chambre, 1900, p. 281.
9. Elle absorbe plus d'une demi-bouteille par jour et tombe rapidement dans la plus complète ivresse, dans l'abrutissement le plus honteux ...
P. JANET, Les Obsessions et psychasthénie, 1903, p. 54.
10. Il subit une série d'interrogatoires épuisants, qui le laissèrent exténué. Tous les inculpés connaissent cette impression de vide, d'abrutissement, d'exhaustion, que laisse une longue bataille avec les policiers ou le juge d'instruction.
M. VAN DER MEERSCH, Invasion 14, 1935, p. 250.
11. Cette torpeur, cet abrutissement que nous impose la température, nous est une leçon d'humilité.
F. MAURIAC, Journal, 1940, p. 212.
Rem. 1. L'abrutissement est souvent attribué à l'alcool (ex. 4, 8, 9). L'abrutissement phys. est comparé à un vide (ex. 10), ou à une sorte de torpeur (ex. 11). Il précède l'épuisement (ex. 10, exhaustion) ou l'anéantissement (ex. 4). L'abrutissement intellectuel ou moral est associé à des termes tels que idiotisme (ex. 7) ou asservissement (ex. 6). Tous les termes associés sont péj. comme lui; l'ex. 5 suggère un sens mélioratif possible et donne régénération comme anton. de abrutissement moral. 2. Le n. marquant l'état est rarement accompagné d'un compl. de n. (ex. 6, où il exprime l'aboutissement de l'action plutôt que l'état); plus fréquemment d'un adj. qualificatif indiquant sa nature (ex. 5 : moral), son degré (ex. 8 : complet) ou l'impression qu'il produit (ex. 9 : honteuse).
Prononc. :[]. Cf. abrutir. Enq. ://.
Étymol. — 1588 « état comparable à celui de la brute » (d'un homme) (I. LAMBERT, Discours evangeliques, I, 120b ds Rom. Forsch. XXXII, 4 : Quel abrutissement est-ce là en un homme raisonnable?).
Dér. de abrutir 1 à partir du thème du part. prés.; suff. -ment.
HIST. — Apparu au XVIe s. (cf. étymol.), le mot désigne d'abord et uniquement l'état de celui qui est comme une brute. LITTRÉ est le 1er à le définir en outre comme l'action d'abrutir. Dès lors le mot garde une grande stab. sém. (cf. sém. I et II).
STAT. — Fréq. abs. litt. :179.
BBG. — LITTRÉ-ROBIN 1865.

abrutissement [abʀytismɑ̃] n. m.
ÉTYM. 1586; de abrutir.
1 Vieilli. État d'une personne qui vit comme une brute, une bête.
2 Action d'abrutir, de rendre stupide; état d'une personne abrutie. Abêtissement, ahurissement, engourdissement, hébétude, stupeur, stupidité. || L'abrutissement du gâtisme, du crétinisme.
1 Voilà bien la sirène et la prostituée; —
Le type de l'égout; — la machine inventée
Pour désopiler l'homme et pour boire son sang;
La meule de pressoir de l'abrutissement.
A. de Musset, Premières poésies, « La coupe et les lèvres », IV, I, p. 251.
2 La presse est une école d'abrutissement, parce qu'elle dispense de penser.
Flaubert, Correspondance, t. IV, p. 74.
3 Ajoutez que, dans la saleté et la misère universelles, par l'oubli des règles les plus ordinaires de l'hygiène, les pestes, la lèpre, les épidémies, s'étaient acclimatées comme sur leur terrain. On en était arrivé aux mœurs des anthropophages de la Nouvelle-Zélande, à l'abrutissement ignoble des Calédoniens et des Papous, au plus bas fond du cloaque humain, puisque le souvenir du passé empirait la misère présente, et que les quelques têtes pensantes, qui lisaient encore l'ancienne langue, sentaient obscurément l'immensité de la chute (…)
Taine, Philosophie de l'art, p. 78.
4 Le plus souvent l'état visionnaire accable l'homme et le stupéfie. L'abrutissement sacré existe.
Hugo, les Travailleurs de la mer, I, 1, 7.
CONTR. Civilisation, évolution. — Éducation, élévation.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • abrutissement — Abrutissement. s. m. v. L estat d un homme abruti. Cet homme est tombé dans un grand abrutissement …   Dictionnaire de l'Académie française

  • ABRUTISSEMENT — s. m. L état d une personne abrutie. Cet homme est tombé dans un grand abrutissement. La débauche l a plongé dans l abrutissement …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ABRUTISSEMENT — n. m. état d’une personne abrutie. Cet homme est tombé dans un grand abrutissement. La débauche l’a plongé dans l’abrutissement …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • abrutissement — (a bru ti se man) s. m. Action d abrutir. État d une personne abrutie. Cet homme d un esprit distingué a été jeté par le vin dans l abrutissement. Les abrutissements sont de causes diverses, par exemple la misère, les mauvais traitements, les… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • abrutissement — nm. abrutismê (Albanais) / in (Villards Thônes) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • abêtissement — [ abetismɑ̃ ] n. m. • 1859; h. 1552; de abêtir 1 ♦ Action d abêtir. ⇒ abrutissement, crétinisation. « L abêtissement systématique des masses » (Beauvoir). 2 ♦ État d une personne abêtie. ⇒ crétinisme. « La renaissance de la superstition lui… …   Encyclopédie Universelle

  • hébétement — ou hébètement [ ebɛtmɑ̃ ] n. m. • 1586; de hébéter ♦ État d une personne hébétée. ⇒ abrutissement, hébétude. ● hébétement ou hébètement nom masculin État de quelqu un qui est hébété : L hébétement dû à l alcool. ● hébétement ou hébètement… …   Encyclopédie Universelle

  • hébètement — hébétement ou hébètement [ ebɛtmɑ̃ ] n. m. • 1586; de hébéter ♦ État d une personne hébétée. ⇒ abrutissement, hébétude. ● hébétement ou hébètement nom masculin État de quelqu un qui est hébété : L hébétement dû à l alcool. ● hébétement ou… …   Encyclopédie Universelle

  • hébétude — [ ebetyd ] n. f. • 1535; bas lat. hebetudo 1 ♦ Méd. État morbide marqué par une obnubilation des fonctions intellectuelles (émotion violente, abus de calmants ou de tranquillisants). L hébétude, premier degré de la stupeur. 2 ♦ Littér. État d une …   Encyclopédie Universelle

  • abruti — abruti, ie [ abryti ] adj. et n. • 1845; de abrutir 1 ♦ Dont les facultés intellectuelles sont temporairement amoindries par (un agent extérieur, la fatigue, etc.). Être abruti de soleil, de vin, de travail (cf. Dans les vapes). Cessez ce bruit,… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.